Bienvenue sur le site du Lycée Charles Renouvier

ACTUALITÉS

Penser en acte


Jeudi 24 mars, dans le cadre du projet Penser en acte, la chercheuse Elisabeth Blanc, du C.E.A (Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives), a donné une conférence à la salle de l’union de Céret.

Il s’agissait d’exposer l’état de la recherche touchant des phénomènes météorologiques remarquables (Elfes, Jets géants, sprites…), concomitants d’activités électriques (orages).
Le projet Penser en acte est né de l’initiative de Jean Barsacq, enseignant de mathématiques retraité, et d’enseignants de philosophie des lycées de Céret et de Prades, respectivement Betty Gomez et Alexandre Larguier. Ce projet a dix ans déjà. Depuis 6 ans, il se décline en deux volets : un moment pradéen à l’automne et un moment cérétan au printemps. Sous la responsabilité de leur professeur de philosophie, des classes des deux lycées se déplacent en alternance pour assister aux interventions de chercheurs. Il s’agit de renouer avec cet exercice fondamental de la pensée qu’est la conférence. D’abord confrontés au travail de recherche qui leur est exposé, les élèves sont ensuite invités à intervenir, à questionner, à s’exprimer. Ce projet ne reconnaît pas de frontières entre les divers domaines ; ni de savoirs réservés à tel ou tel profil d’élèves.
Après la venue remarquée du mathématicien Cédric Villani, l’an dernier, cette année, c’était au tour d’ Anne Gaudron (Ligue des Droits de l’Homme) d’intervenir sur la question des droits des femmes, à l’automne dernier, à Prades, en présence d’élèves de différents niveaux et séries, des sections générale et professionnelle ; et Elisabeth Blanc donc, il y a quelques jours.
Les élèves de TS1 qui ont fait le déplacement à Céret, après la conférence qui avait lieu en matinée, ont visité l’après-midi l’étonnante exposition temporaire que le Musée d’Art moderne de Céret consacre à Viera Da Silva (jusqu’en mai). Une journée riche pour la pensée.
Merci à Elisabeth Blanc pour son expertise et son humilité : des qualités complémentaires qui donnent sens au savoir pour le plus grand plaisir de nos élèves.

Alexandre Larguier

Photo : Dacha Nadinic

Branchez vous sur la webradio du lycée Charles Renouvier


Le lycée Charles Renouvier, labélisé «l@bel numérique», a répondu à l’appel à candidature de l’Académie de Montpellier pour le projet «webradio lycéenne»; il bénéficie d’une formation destinée à la fois aux élèves de niveau seconde et aux enseignants.


Pour écouter l'émission visitez notre page webradio.

Les roboticiens du lycée Charles Renouvier une nouvelle fois à l'honneur


Deux équipes du lycée participent à la compétition espagnole VEX ROBOTIC.

 

Pour la troisième année consécutive, deux équipes issues des classes de première et terminale S option sciences de l'ingénieur participent à une compétition internationale de robotique. La compétition française n'ayant pas lieu cette année, le lycée s'est tourné vers le championnat d'Espagne. La phase régionale s'est tenue à Girona le 27 février 2016.
Pendant les phases qualificatives, « Kobe or not Kobe » le robot des terminales est arrivé premier en nombre de points. Les points étaient gagnés, cette année, en ramassant des balles disséminées sur un terrain, et en les envoyant en hauteur, dans un panier. A chaque partie, deux robots alliés en affrontent deux autres. L'attrait de la compétition vient du fait que chaque alliance ne dure que le temps d'un match, et que l'allié d'un instant deviendra un adversaire plus tard. Il est donc nécessaire d'établir une stratégie avec le partenaire du moment, chaque élève a pu tester son niveau de catalan, d’anglais ou d’espagnol pendant ces échanges.

Lire la suite de l'article...

 

Prades : en direct avec l’envoyé spécial du lycée Renouvier à Beyrouth

23 élèves d’une classe de seconde préparent actuellement une série de reportages qu’ils vont confier au journaliste indépendant Alain Devalpo en partance pour le Liban. Scoop !
Ils étaient ce jour-là un peu intimidés. Car c’était la première fois qu’ils voyaient en presque «vrai» leur envoyé spécial au Liban. Celui, qui pendant six semaines, sera tout à la fois leurs yeux, leurs bouches, leur nez et leurs oreilles. Celui, qui dès le mois de janvier prochain, sera chargé de réaliser leurs idées de reportages. De transmettre aux interlocuteurs qu’il rencontrera, là-bas, les questions qu’eux, ici, se posent.

Journalisme participatif

«Eux» ? Ce sont 23 élèves d’une classe d’Histoire-géographie de seconde du lycée Charles Renouvier de Prades.
«Lui» ? C’est Alain Devalpo, journaliste indépendant basé à Istanbul, collaborateur régulier du site d’information en ligne Médiapart, mais qui a également travaillé pour Radio France internationale, France culture, la radio Suisse romande, Libération ou le Monde diplomatique.
«Eux» et «lui» se rencontraient, ce jour-là, via vidéotransmission par l’intermédiaire de Globe reporters. Une association constituée de journalistes, d’enseignants et de webmasters, dont la vocation est de permettre la mise en œuvre de projets de journalisme participatif en tant qu’outils pédagogiques. Avec, pour ambition, de concourir à l’éducation aux médias, à l’école numérique et à la citoyenneté.
Six semaines sur le terrain
Après le Mali, le Laos, le Sénégal, Haïti, la Tunisie et la Roumanie, la campagne Globe reporters met cette année le cap sur le Liban.
Situé dans une région du monde secouée par les conflits, ce petit pays méditerranéen multiculturel offre, de fait, de nombreux centres d’intérêt pour des élèves de seconde.
Ce qui a d’emblée incité Judith Manyan, professeur d’Histoire-géo au lycée Renouvier, à faire acte de candidature pour sa classe. Laquelle a donc finalement été retenue - comme celles de 16 autres établissements scolaires de France métropolitaine et d’Outre-mer - pour permettre à leurs lycéens respectifs d’endosser le rôle de «rédac chef».

«À partir d’aujourd’hui, c’est vous les patrons», a lâché, à l’attention des jeunes Catalans, Alain Devalpo lors de leur première rencontre virtuelle destinée à mieux faire connaissance. «Vous allez d’abord vous documenter sur le Liban. Puis, m’envoyer ensuite vos idées de reportage afin que je puisse commencer à prendre des rendez-vous. En janvier, je serai à Beyrouth. Bien sûr, nous continuerons à échanger régulièrement par internet. Pendant ces six semaines, mon travail de collecte d’informations consistera à réaliser les interviewes que vous aurez préalablement préparées, mais aussi, à prendre des photos et à tourner des vidéos».

Journal, blog ou webradio

Toute la «matière première» recueillie par l’envoyé spécial du lycée Renouvier sera, dans la foulée, immédiatement mise en ligne sur le site de l’association. «Elle vous permettra alors de réagir en direct, de me demander d’approfondir tel ou tel thème, pour que vous puissiez, dans un troisième temps, mettre tout cela en forme sur le support de votre choix. Que ce soit sous la forme d’un journal, d’un blog ou d’une webradio».
La salle de rédaction de la classe d’Histoire-géo de Judith Manya est déjà en pleine effervescence. Les idées fusent. Les mains, une à une, se lèvent.
Là, on aimerait interroger des artistes de rue dans les ruines de Beyrouth. Ici, on souhaiterait savoir comment les Libanais ont réagi aux attentats de Paris. Plus loin, encore, comprendre comment cohabitent les différentes religions. Ou, enfin, découvrir la façon dont fonctionne le système de santé.
Pour «lui», comme pour «eux», le plus dur assurément commence.

Jean-Luc Bobin,

Article paru dans l'Indépendant, le 16 décembre 2015

La première rencontre entre les élèves et le journaliste Alain Devalpo s’est faite via visioconférence. L’occasion de mieux faire connaissance avant qu’il ne s’envole pour six semaines pour le Liban. PHOTO/J.-L.B.

CROUS MONTPELLIER


Dossier social étudiant de demande de bourse et/ou logement universitaire pour l’année 2016-2017


Les dossiers sont à constituer par l’étudiant, pour la prochaine rentrée universitaire, à partir du 15 janvier au 31 mai 2016, sur internet uniquement,

sur le site www.crous-montpellier.fr

Conservation des notes au baccalauréat général et technologique

 

Pour de plus amples renseignements veuillez consulter la fiche jointe disponible ici.